La galerie : La réserve des sensibles

23 avril 2018

Et vous c’était quand la première fois ?

LA RESERVE DES SENSIBLES2Acheter une œuvre d’art pour la première fois, c’est toujours une grande émotion. 

C‘est une évidence : vous aimez ce tableau, cette photo, cette illustration. Il vous la faut !

 

Mais faire le premier pas n’est pas facile ! On ne se sait pas forcément où acheter, on a peur de se tromper. Et puis les galeries, ce n’est pas forcément des lieux que vous avez l’habitude de fréquenter. C’est pourquoi j’ai eu envie de vous présenter régulièrement des artistes dans la galerie virtuelle : des photographes, des illustrateurs, des peintres, sculpteurs, céramistes, artisans et autres créateurs de talent. J’ai appelé cet espace « La réserve des sensibles » pour s’y promener, pour rêver, pour respirer et pourquoi pas pour acheter ! Car vous l’avez compris, l’Atelier Datcha vous propose de personnaliser vos intérieurs, pour qu’ils ne ressemblent pas à celui du voisin. Alors, aujourd’hui, je vous parle d’art !

Le charme des petits riens, de Pierre Ricci

Je vous présente donc, le premier artiste de la galerie : Pierre Ricci. Photographe. Il habite dans la région toulousaine. Ce que j’aime particulièrement dans cette série, c’est la manière dont il révèle un détail auquel vous ne prêteriez sans doute pas attention. Dans la rue, le plus souvent, en voyage, il déambule le nez en l’air à l’affût des petits riens. Il saisit un instant, une lumière, un détail furtif. C’est aussi une philosophie que je partage : savoir trouver le beau dans trois fois rien, le bonheur à chaque coin de rue.

Journal0233
©Pierre Ricci

Ici, on ne pourrait voir qu’un mur sale. C’est tout l’inverse. La délicatesse d’un motif ancien, une dentelle en salpêtre, qui sait ?

Il photographie l’œuvre du temps comme cette vieille enseigne piquée ou la carcasse abandonnée d’un vieux fourgon rouillé.

Journal0228 (1)
©Pierre Ricci

Il est passionné d’architecture, il aime les lignes. Ses photographies sont construites au cordeau. Vertigineux non ?

Journal0240
©Pierre Ricci

Il aime aussi les aussi les tas, les accumulations.

Journal0184
©Pierre Ricci

Il saisit la lumière comme personne, quand elle s’échappe.

Journal0232
©Pierre Ricci

Ou lorsqu’elle se dérobe derrière un nuage…

Journal0190
©Pierre Ricci

Pour découvrir plus d’oeuvres en diaporama, c’est par ici.

Avant de vous quitter, laissez-moi vous raconter ma première fois. C’était lors d’une journée des portes ouvertes aux Beaux-Arts de Toulouse en 2008. Un coup de foudre pour une illustration grand format d’Antonin Michaud Sorin, épinglée dans un couloir. Allez savoir pourquoi ? C’était une grande bataille, le dessin était naïf et il y avait une multitude de détails. Seul contre tous, mais vaillant. Un combat d’enfants, perdu d’avance, mais où on donne tout. On serre ses petits points et où on part à l’assaut. Ce dessin a longtemps été exposé dans l’entrée de notre maison. C’était le début d’une petite collection.

©Antonin-Sorin
©Antonin Michaud Sorin

Et vous ? C’était quoi votre premier coup de cœur ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :